Aller au contenu principal

La protection solaire contribue aux objectifs climatiques

Les bâtiments aussi peuvent contribuer aux objectifs climatiques de l'UE grâce à une protection solaire dynamique.

L’Union européenne veut, d’ici 2020 :

  • améliorer l'efficacité énergétique de 20 % ;
  • réduire les émissions de CO2 de 20 % ;
  • porter à 20 % la part des énergies renouvelables dans la consommation d'énergie ;

Impossible ? Certainement pas ! Mais il faudra pour cela une approche réfléchie, prenant en compte la protection solaire dynamique.

Comment la protection solaire contribue-t-elle aux objectifs européens* ?

  • Économie d’énergie
    Une ville comme Bruxelles pourrait, grâce à une protection solaire pilotée en fonction des besoins, économiser plus de 50 % sur la consommation d’énergie consacrée à la climatisation ; c’est ce qu’a chiffré l’European Solar-Shading Organization (ES-SO). Les économies d’énergie globales au niveau des bâtiments (pour le chauffage et la climatisation) seraient de 13 % avec une protection solaire dynamique.
     
  • Réduction des émissions de CO2
    La protection solaire est extrêmement rentable et compense, sur une durée de vie de 20 ans, facilement 60 fois son empreinte carbone.
     
  • Un plus grand confort de vie
    La protection solaire améliore le confort thermique et visuel et favorise ainsi un climat intérieur plus sain et plus agréable.

*Nouvelle vision de la protection solaire, Peter Winters, ES-SO vzw (asbl), mars 2015, http://www.es-so.com/

Calculez ici votre valeur G totale